default logo
1999 : Création à Lyon, par F. Benoit d’Entrevaux, G. de Bouteiller et G. de Magneval, des cahiers POÉSIEDirecte.
2012 : Fondation en Ardèche des ÉDITIONS DE L’INFÉRIEUR.
2013-2014 : Parution de l’anthologie Le Livre de la Prière, soixante-dix poètes.
2015 : Parution de Naître, POÉSIEDirecte N°21.
2016  : Parution du Temps du Visage, un livre de Mgr Dominique avec des aquarelles de Luc de Moustier.
2016 : Parution de Vers l’Autre III, Florentin Benoît d’Entrevaux, poèmes 2010-2015.
2018 : Parution de l’Aventure, Florentin Benoît d’Entrevaux, poèmes.
Parutions :
Vivre, POÉSIEDirecte N°22.
Le temps qui dure, Mgr Dominique Rey
avec des photographies de Guillaume de Germain.
En osmose avec l’oubli, Francis Coffinet
avec des aquarelles de Luc de Moustier.

__________________________________

« Nous n’enregistrons pas seulement les phénomènes terrestres, nous dirigeons notre regard vers l’ intérieur de nous-mêmes, l’ orientant vers une réalité spirituelle qui constitue l’ arrière fond de notre existence et se reflète dans des images.  » Telle est la confession de foi exposée sur la première page de cette revue consacrée à la poésie et illustrée avec beaucoup de goût. Simple ermite vivant en Ardèche, Florentin Benoît d’Entrevaux est déjà  l’ auteur d’un très beau recueil  « Vers l’Autre ». Sa poésie évoque toute cette tension amoureuse et paisible vers la Beauté ineffable de Dieu à travers les êtres et les choses. Le poète s’applique à en traduire quelques reflets fugitifs saisis au cours de ses promenades méditatives et à travers la poésie.

Il a fondé la revue POÉSIEDirecte avec  l’aide de ses amis, Gaël de Bouteiller, compagnon menuisier, Gaëtan de Magneval, tailleur de pierre à Paris. Ils partagent tous trois le même idéal et les mêmes exigences spirituelles et artistiques : Foi dans le Christ, dans la Beauté de l’Amour qui se donne. Aussi cette revue est-elle devenue lieu d’accueil et de rencontre autour d’un thème choisi pour chacune des livraisons: le désir, le Nom la confiance€, etc. Nous pouvons y lire : Fr. Cassingena-Tréverdy, Fabrice Hadjadj, Gérard Lemaire, N. Nabert, Claude-Henri Rocquet, mais aussi La Tour du Pin, Verlaine, et beaucoup d’autres qui méritent d’être découverts. Réjouissons nous de cette renaissance d’une poésie d’inspiration catholique authentique qui n’emprunte rien aux tics et aux tocs d’une poésie religieuse fade et sans saveur ou impénétrable et abscons.  Elle se laisse goûter par tous ceux qui aiment simplement lire une poésie neuve avec un regard d’amour.

 Yves-Marie Pasquet

TEMOIGNAGES

  • Vers l'Autre. Poèmes 2005-2010, 98 pages. Editions de L'lnférieur, 2011. La majuscule mise à l'Autre donne le ton de ce petit recueil qui nous a aimablement été communiqué par Philippe Engelhard avec lequel Benoît d'Entrevaux avait déjà écrit un essai sur l'amitié (Bull.690). C'est une poésie méditative, à vers très courts et bien scandés, qui ne se veut pas forcément prière mais dont I'atmosphère est à l'évidence spirituelle. Qu'en dire qui ne la dénature ? Le sentiment qu'elle cause sera différent chez les uns et les autres, tant il est vrai qu'un poème, au delà de toute considération technique, est une musique qui, par l'oreille, parle avant tout au coeur. Ceux-là, le plus souvent, lèvent aussi l'esprit vers un ciel qu'on attend sans vraiment le connaître. Laissons-nous donc bercer; mais sans mollesse, pour pouvoir bien en tirer le suc.
    J-F.C., Le Bulletin des Lettres Juin 2011
  • Sous la direction de Florentin Benoît d'Entrevaux, Le souffle (POESIEDirecte n° 14) la meilleure revue spirituelle et chrétienne du moment, avec des poèmes de Jean-Pierre Boulic, Florentin Benoît d'Entrevaux, Franck Widro, notamment. Un chant religieux juste, fervent, à I'unisson de l'âme en quête.    
    Jean-Luc Maxence, Monde et Vie, 23 février 2008