« Sans aucune contestation, c’est l’inférieur qui est béni par le supérieur. » (He 7, 1-10)
default logo
Date:2012
Tags:

Vers l’Autre 1

 

 

Florentin Benoit d’Entrevaux

Poèmes 2000 – 2005
Nouvelle édition (2012),
augmentée de vingt-et-un poèmes.

90 pages Format 13 × 20,5 cm.
Diffusion directe ISBN 978-2-9538624-1-6

 

 

 

 

 

Pour commander :

18€ Lire Plus

 

________________________________________________

«EXTRAIT»

Irai-je te voir
pour nous revoir ?
J’ai besoin,
comme chacun,
j’ai besoin de l’autre.

J’ai besoin de toi,

de te savoir
ici ou là,
c’est pareil,
vivante espérance.
Je vis quand je t’espère,

quand je t’attends.

Comme un chacun, 
j’ai besoin de l’autre,

d’un cœur plus grand,

plus fort que le mien,
d’un cœur qui m’accueille.

Tu n’es pas cette jeune fille du nord,
tu n’es pas ce puits de pétrole,

ces lingots d’or.

Tu n’es pas riche, trop riche,

et ta richesse n’est pas trop belle.
Tu es celui, celle, ou l’autre,

et j’ai besoin de l’autre,

qu’il me réponde,
vivante espérance.

Réponds-moi.

Tu n’es pas le monde,

et ton monde n’est pas trop monde.

Tu vis quand je vis,

comme je vis aussi.

Je vis quand je t’espère.

J’ai besoin,
comme chacun,

j’ai besoin de l’autre,
de te savoir
ici ou là, c’est pareil,
vivante espérance.

 

Irai-je vers l’autre ?

page 27