« Sans aucune contestation, c’est l’inférieur qui est béni par le supérieur. » (He 7, 1-10)
default logo
Pages:39
Publié en2008

Cahier N°15 le chemin

 

Florentin Benoit d’Entrevaux
Marie Botturi
Gaël de Bouteiller
Agnès Campanerut
Gwen Garnier-Duguy
Falk van Gaver
Jacques de Guillebon
Gaëtan de Magneval
Gérard Pfister
Christiane Renard-Gothié
Dominique Rey
Alain Ripaux
Nicolas Sauvage
Anne-Gersende Warluzel
Franck Widro

 

_______________________________________________________

 

«Extrait»

Une promesse ailée

J’ai rêvé d’une Terre sans contours

Baignant d’improbables limites

Dans l’échancrure délicate

D’une oued miraculée.

J’ai rêvé d’une Terre aimante

Aux fragiles émissaires

Porteurs d’une promesse ailée,

Ode naissante

Sous les tendres ramées.

J’ai rêvé d’une Terre propice

Aux pardons les plus inattendus,

Recueillant dans son humble calice

Les larmes de repentances échues.

J’ai rêvé d’une Nouvelle Aurore

Où porter mon regard

Lourd de s’être trop attardé

Sur des lueurs glacées

Emprisonnant de leur empreinte éteinte

Les corps tassés de n’avoir pas su où regarder.

J’ai rêvé d’un ruban d’albâtre

Où porter mes pas

Lourds de s’être enlisés

Dans des chemins oubliés

Dont l’aride trace

Consomme l’espace

Des coeurs en disgrâce.

J’ai rêvé d’une Terre

Où pétrir mes colères

Confiant à ses eaux compatissantes

L’amertume de mon âme souffrante

Pour qu’enfin puisse naître

Sous Ta Main parfaite

Une coupe sertie

De pardons accomplis.

Agnès Campanerut